Share

crédit photo : © FFA Mimmo Perna

 

Retour au site avironfrance.fr

Une belle matinée pour les équipages tricolores

28-08-2013

Quatre équipages étaient au départ ce matin sur le bassin de Chungju. C’est sous un temps chaud, humide avec une légère brume que les rameurs français se sont élancés ce mercredi 28 aout. Deux équipages sont d’ores et déjà qualifiés pour la finale : le huit de pointe et le deux de pointe avec barreur. Chez les poids léger en skiff et quatre de pointe, l’aventure se poursuit en demi-finales avec la victoire des deux équipages tricolores.

Le huit Français a fait forte impression ce matin. Les rameurs français ont pris la tête de la course dès les premiers mètres,  suivis de très près par le bateau néerlandais. Les Français n’ont rien lâché et s’imposent avec 44 centièmes. « Notre course s’est bien passée. On est très bien partis, c’est notre qualité. On a ensuite mené un gros train. Les Hollandais nous ont remontés un petit peu, mais nous avons repris l’avantage. Physiquement, nous sommes en train de tous monter en puissance. On se sent de mieux en mieux. Maintenant, on va faire du jus jusqu’à dimanche », confie Matthieu Androdias. Tous les espoirs sont permis pour ce bateau dont la finale va clôturer le mondial 2013.

Lors de son quart de finale, Jérémie a une nouvelle fois prouvé son état de forme et sa maîtrise de la course en prenant la tête de la course au départ. Prochaine étape les demi-finales. « Je suis bien dans le coup. J’ai bien récupéré et j’ai l’impression que je me suis bien acclimaté aux conditions climatiques. Il y avait deux bons clients dans mon quart, mais le travail paye. J’ai bien collé à la stratégie que nous avons définie avec l’entraîneur Alexis Besançon. Les sensations sont bonnes », raconte Jérémie Azou.

Autre équipage qualifié pour les demi-finales le quatre de pointe poids léger. L’équipage tricolore qui a manqué de repères lors des séries a su se ressaisir et repartir sur de bonnes bases pour aller décrocher une place en demi-finales. « Nous avons eu de bonnes  sensations. Un repêchage n’est jamais une course facile. Maintenant, cela doit continuer dans le bon sens, il faut aller chercher la place en finale », relate Guillaume Raineau.

Autre équipage en lice ce matin, le deux de pointe avec barreur, pour la course de classement. Un équipage talentueux, qui a été engagé comme remplaçant du huit, les deux rameurs Laurent Cadot et Matthieu Moinaux ont toutes leurs chances pour décrocher une médaille vendredi.

 

Retrouvez toutes les informations :