Transatlantique à la rame : Julien Bahain et Patrick Favre sont arrivés et battent le record de France !

Publicité

Ministère des Sports
MAIF : Assureur militant
Comité National Olympique et Sportif Français

26-02-2013

Partis le 8 janvier dernier de Tarfaya (Maroc) à la poursuite du record du monde de la transatlantique à la rame en duo, Julien Bahain et Patrick Favre sont arrivés ce mardi en Martinique et ont mis fin à une traversée qui aura duré 49 jours 2 heures et 59 minutes. Un chronomètre qui leur permet de battre le record de France et de se classer 8e performance mondiale.

 

En entrant dans le port de Tartane, sur la Presqu’île de la Caravelle, à proximité de La Trinité, en Martinique, Julien Bahain et Patrick Favre n’avaient pas la même allure que lorsqu’ils se sont élancés de Tarfaya, au Maroc, le 8 janvier dernier. Les barbes ont poussé, les silhouettes se sont affinées et les hommes sont fatigués. La traversée qui a duré un peu plus de 49 jours leur en aura fait voir de toutes les couleurs.

 

Au terme de cette formidable aventure humaine, leur première satisfaction est d’avoir bouclé cette traversée. S’ils n’ont pas battu le record du monde, accusant un retard de 3 jours et demi, ils se consolent avec la fierté d’avoir amélioré le record de France qui était détenu depuis 1997 par Jo Le Guen et Pascal Blond, et de réaliser la 8e performance mondiale, sur plus de 150 tentatives.

 

Après des sollicitations médiatiques, le Normand et le Toulousain ont pu passer du temps avec leurs proches, qu’ils ont retrouvés avec une émotion certaine, et les anciens étudiants de l’Université Technique de Compiègne de Julien, venus les accueillir. Ils vont désormais s’accorder quelques jours de repos sur place, remplir les formalités administratives, avant de regagner la métropole, vraisemblablement en début de semaine prochaine.

 

La réaction de Julien Bahain

« C’est du bonheur en barre ! C’est une joie immense de fouler la terre ferme et de s’effondrer en pleurs dans les bras de mon frère ou de mes parents qui m’ont fait la surprise de leur venue. On est arrivé devant un ponton plein, les Martiniquais sont venus en masse nous accueillir et on a été touché par ce formidable accueil. La fin de la traversée a été très très dure avec des conditions météos difficiles et beaucoup de stress mais ça y est, ont est arrivé. On se sent vivants. »

 

La réaction de Patrick Favre

« Ça a été une traversée riche à tous niveaux. Riche en rencontre tout d’abord avec un partenaire exceptionnel à tous points de vue, que ça soit techniquement ou en tant que compagnon de route. Riche en événements de navigation ensuite avec une alternance de gros temps et petits temps, de vagues grosses, moyennes et petites, amicales et inamicales. Riche en performance enfin avec le 8e temps mondial et le record de France. »


Share


   crédit photo : © Katie Steenman




Accès au site avironfrance.fr | Nous contacter | Crédits | Loi informatique et libertés

© 2010, Fédération Française d'Aviron – Actualités avironfrance